adaptation libre Françoise HAMEL
mise en scène Pierre GUILLOIS
avec Jean-Paul MUEL

1943-1944. George Orwell est à la table d’écrivain, en pleine écriture de son roman où il a décidé de relier l’art à la politique. Son texte n’est pas une simple fable animalière, bien qu’il les adore, mais une virulente critique de la révolution russe, de ses grandes figures historiques et des déviances de la société soviétique après les espoirs de 1917.

Dans la verte campagne anglaise, les animaux de la ferme, cochons, poules, moutons, âne, volatiles… décident de se révolter contre le joug de leurs maîtres, les humains. Ainsi le cochon Sage l’Ancien (inspiré par Lénine) théorise la République des animaux. L’égalité pour tous. Les cochons Boule de Neige (inspiré par Trotsky), et Napoléon le terrible (inspiré par Staline), mènent la danse. Leur beau chant de ralliement «  Bêtes d’Angleterre et d’Irlande »  entraîne vers l’espérance d’un âge d’or.

Mais peu à peu tout se dégrade, les cochons en chef se font dictateurs criminels qui imposent un travail forcené et non récompensé. Les animaux n’ont même plus le droit de s’appeler camarades. L’heure est aux règlements de comptes et aux compromissions.

Un constat politique terrible mais toujours avec la rigueur morale, la poésie, et la cocasserie de George Orwell.

Ce roman publié en Angleterre, en 1945, au sortir de la guerre ne fut pas le bienvenu car l’heure n’était pas à tourner en dérision les libérateurs soviétiques. En France, après de nombreux refus, l’éditeur refusa que le cochon en chef s’appelle Napoléon et il fut rebaptisé César.Orwell, le futur auteur du best-seller mondial «  1984 » demeura toute sa vie, le subversif pourfendeur des injustices et des totalitarismes. Il nous rappelle encore aujourd’hui que certaines dictatures avaient pourtant commencé par des Révolutions sincères, généreuses et inspirées.

La ferme des animaux, de George Orwell, Traduit de l’anglais par Jean Quéval
© Gallimard, 1984

La ferme des animaux, Adaptation libre de Françoise Hamel, d’après l’œuvre éponyme de George Orwell
© Triartis, 2017

Tarifs :
Plein tarif : 15€
Tarif réduit ** : 10€
Pass journée : 20€
Pass festival : 60€
Scolaire (1 accompagnateur scolaire : gratuit à partir de 10 élèves) : 5€

* Prix hors frais de location Biarritz Tourisme et Fnac
** Étudiants jusqu’à 26 ans / Demandeurs d’emploi / Bénéficiaires du RSA / Abonnés Biarritz Tourisme / Abonnées de l ‘association « Les rendez-vous Lecture »

Réservations

 

Date / Heure
vendredi 20 Oct
21 h 00

Lieu
Théâtre du Casino
1 avenue Edouard VII

Chargement de la carte…