Depuis Noé et son arche jusqu’au réchauffement climatique, la mer est perçue de façon contrastée comme le berceau-tombeau de toute vie.

Violette ou vineuse chez les anciens, grande bleue chez les modernes, entre promesse et menace, future jardin alimentaire pour certains, tsunami, chez d’autres, entre fascination et terreur, la mer inspire les écrivains.

L’Iliade et l‘Odyssée, avec ses hordes de vaisseaux, de grande Armada, ses Ulysse, ses Capitaine Cook, ses Cortes bien réels, ses Achab légendaires…

Quels marins aguerris ne redoutèrent pas d’être engloutis par la demeure des béhémots, happés par leur folie, ou finir noyés.

De lieux, de décor pour de formidables intrigues, la mer est passée interlocutrice.

Poètes et écrivains ont cherché à dialoguer avec elle, à traduire ses borborygmes, ses hoquets, certains ont tenté d’en faire une amie, une confidente.

Vague après vague, la mer submerge notre imagination, oscillant entre attirance et répulsion. Elle est le théâtre puissant de toutes nos passions, nos peurs, nos espoirs, nos vérités intimes. Elle est notre compagne, notre destination.

Parce que Biarritz et le pays Basque sont liés à l’océan, il était naturel que l’invitation aux voyages, en explore toutes les faces et propose d’embarquer avec elle, tous les publics et en particulier cette année la jeunesse et les écoles pour une excursion littéraire sur les océans.

Nous sommes reconnaissants à la ville de Biarritz, de nous permettre une fois encore d’offrir ce voyage littéraire.