LA BONNE PEINTURE de Marcel AYMÉ

ven 14 octobre
16 h 45

Esplanade du Casino

Lecture dirigée par Léna BRÉBAN
Avec (Distribution en cours)

1947, Montmartre. Dans un atelier de la rue Saint-Vincent, demeure un peintre nommé Lafleur, qui travaillait avec amour, acharnement, probité. Lorsqu’il eut atteint l’âge de trente-cinq ans, sa peinture était devenue si riche, si sensible, si fraîche, si solide, qu’elle constitua une véritable nourriture. Il suffisait de la regarder pour être rassasié. C’était comme si l’on venait d’avaler un bon pâté en croûte ou une crème au chocolat ! Un tel don ne peut laisser longtemps indifférents journalistes, marchands d’art…

 D’après « La bonne peinture » de Marcel Aymé © Gallimard (1947)